Archive for the ‘Aucune’ Category

h1

Le Bouffon…

décembre 19, 2011

CétéKi ? CétéKoi ?

Le Bouffon, c’est un jeu que j’ai inventé.

Parce que nous sommes 5 à la maison (des grands et des petits) ; que ce n’est pas toujours facile de mettre tout le monde d’accord sur le choix d’un jeu ; et qu’au bout de la quinzième partie de Croque-Carotte je sature un peu…

Mais pour tout savoir sur le Bouffon,

il faut aller ici.

Publicités
h1

La Melting Potes Tribu à Romorantin

novembre 12, 2011

Samedi 5 novembre, au Rétro

Au comptoir, les Melting potos…

Encore une belle soirée musique !

h1

Medrano : « Merdano ! »

février 21, 2011

Hélas, aujourd’hui, le cirque ne fait plus rêver… Que ses actionnaires !

J’en livre, pour preuve, la petite mésaventure qui m’est arrivée hier.

Ce que je n’ai pas vu !!!

Parce que mon fils de huit ans et demi me réclamait d’aller au cirque depuis quelques mois, j’ai accueilli avec reconnaissance deux places gratuites pour un spectacle au cirque Medrano que des amis nous ont données. La place la moins chère étant annoncée à 22 euros, une réduction familiale de 50 pour cent m’apparaissait, d’emblée, comme un point positif. D’ordinaire, je ne suis pas très attirée par ce divertissement mais, le journal vantant si bien les mérites des artistes internationaux qui se produisent sur la piste medranesque, j’ai convaincu toute la famille d’aller y voir de ses propres yeux. Pourtant, ayant déjà tâté quelques temps de la correspondance de presse, j’aurais du savoir qu’on ne réserve jamais à nos faiseurs de presse que la meilleure des entrées, sans attente et sans mauvaise surprise : celle des artistes…

Ce dimanche matin, sur le parking du Zénith d’Orléans où s’est posé le cirque en question, il y a déjà beaucoup de voitures. Les queues pour entrer sont plutôt longues et nous apprenons en discutant avec nos voisins résignés que les affiches : « plus de place en tribune populaire » sont accrochées au-dessus des trois guichets depuis plus d’une heure. Pas d’inquiétude ! Sur nos billets gratuits (« en tribune populaire ») est précisé que nous pouvons accéder à une tribune d’honneur en achetant un programme par place, à 5 euros. Nous paierons un peu plus cher pour la place (26 euros) et la gratuité de nos deux billets nous reviendra à 10 euros, mais nous avons toujours bon espoir de passer deux heures plaisantes.

Vingt minutes de queue. Autour de nous, les langues tuent l’ennui. Nous prenons conscience que nous ne sommes pas les seuls privilégiés. Au contraire, tout le monde semble avoir en poche des billets passe-droit : places enfant gratuite (pour un adulte payant) ou, comme nous, places gratuites en tribune populaire. A priori, Orléans et ses alentours ont été inondées de ses offres, qui n’ont, finalement, de promotionnel, que le nom puisqu’il paraît rapidement évident que le chapiteau ne contiendra pas toutes les personnes qui souhaitent y entrer…

Et, effectivement, au bout d’un moment, les files d’attente se dispersent : il n’y a plus de place. Aux guichets, les gentilles hôtesses proposent l’achat, dès maintenant, de places pour la séance de l’après-midi, pour laquelle, bien sûr, les billets gratuits ne sont pas valables. Un ex-spectateur potentiel s’agace. Il a acheté des places sur internet et n’a pas pu entrer. Apparemment, il a fait la queue pendant 1h30 et ne peut pas obtenir de remboursement !

Mais, peu importe, les places sous le chapiteau sont toutes occupées :

–       quelques unes (dont le nombre serait intéressant à connaître !) gratuitement en tribune populaire, pour ceux qui ont connu une expérience malheureuse l’an dernier et qui se sont privés de grasse matinée dominicale, ou bien (le pire peut être envisagé), ceux qui se sont faits refouler et ont acheté, hier, leurs places au plein tarif ;

–       les autres au prix de 5 euros, rajoutés au billet « gratuit » pour passer en tribune d’honneur.

L’opération commerciale a atteint sont but, même si le procédé laisse un goût plutôt salé. Les artistes jouent de façon optimisée. La séance est rentabilisée.

Les saltimbanques vivent en accord avec leur temps et sont devenus des saltimbanquiers !

h1

Haïku

janvier 5, 2011

Non-non ! Y’a pas d’offense ! (Du moins, je l’espère !!!)

Le Haïku est un court poème d’origine japonaise. Sa définition exacte, surtout pour une occidentale comme moi, n’est pas forcément simple à donner (ni à comprendre d’ailleurs !).  Il est traditionnellement construit en 17 syllabes (5-7-5). Comme toute forme poétique, il transmet des émotions, mais de l’ensemble doit se dégager ce que certains appellent un « esprit haïku », procédant de vécu, de ressentis, d’impressions puisant leur essence dans la nature.

Considérée comme une des grandes poétesses japonaises, Chiyo Fukumasuya, dite la nonne Chiyo, (1703 – 1775) a composé beaucoup de haïkus. On dit qu’elle a écrit son premier poème à l’âge de six ans ! En glanant sur la toile, j’ai été très touchée par ceux que j’ai pu lire et notamment ces trois-là :

Le liseron du soir –
la peau d’une femme
au moment où elle se découvre

Au parfum des fleurs
je ne montre que mon dos –
changement de robe

Sur le ruisseau
Elle court après son reflet
La libellule

Beaucoup d’européens s’y sont essayés et continuent d’y trouver un excellent format dans lequel exprimer leurs inspirations.

Alors, bien sûr, la poésie, ça n’est pas mon rayon. Mais c’est toujours de l’écriture. Et si, je ne vais pas me lancer à étaler ici mes rimailleuses tentatives (je rime ailleurs, forcément !), j’assume tout de même mon premier haïku :

Une nuit d’amour
Abandonnée sur l’asphalte
… Souvenir blessé

Avec seulement 17 syllabes, je prends peu de risques… Quoique…

h1

Journée Mondiale du Théâtre – 27 mars 2010

février 23, 2010

Créée en 1961 par l’Institut International du Théâtre, la Journée Mondiale du Théâtre est célébrée, tous les ans, le 27 mars.

Cette année, le message international est signé par Judi Dench.

Photo : Carolyn Djanogly

« La Journée Mondiale du Théâtre nous donne l’occasion de célébrer le Théâtre dans la multiplicité de ses formes. Le théâtre est une source de divertissement et d’inspiration tout en possédant la capacité d’unifier les nombreuses populations et cultures qui existent à travers le monde. Mais il est bien davantage que cela, en nous offrant des possibilités d’éducation et d’information.

C’est partout dans le monde que le théâtre se joue, et pas uniquement dans des lieux de théâtre traditionnels : des spectacles peuvent avoir lieu dans un petit village d’Afrique, au pied d’une montagne d’Arménie, sur une toute petite île du Pacifique. Il n’a besoin que d’un espace et d’un public. Le théâtre possède ce don de nous faire rire, de nous faire pleurer, mais il doit aussi nous faire réfléchir et réagir.

Le théâtre est le fruit d’un travail d’équipe. Ce sont les acteurs que l’on voit, mais il y a un nombre étonnant de personnes cachées, toutes aussi importantes que les acteurs et dont les compétences diverses et spécifiques permettent au spectacle d’avoir lieu. Il leur revient une part dans tout triomphe ou succès récolté.

Le 27 mars est la date officielle de la Journée Mondiale du Théâtre. Mais chaque jour devrait pouvoir être considéré, de différentes manières, comme une journée du théâtre car nous portons la responsabilité de perpétuer cette tradition de divertissement, d’éducation et d’édification des publics, sans lesquels nous ne pourrions exister. »

oOo

Cette comédienne britannique de renom s’est illustrée aussi bien sur les scènes londoniennes qu’au cinéma (récemment dans « Madame Henderson » et dans les derniers James Bond, où elle incarne le personnage de « M »).


h1

Woahcances, j’écris tout…

août 16, 2009

Voilà ! Dernier farniente avant la reprise…

C’est vrai que je n’ai pas été très prolixe depuis ces semaines d’été, mais je serai carrément absente de la toile pour les quinze jours qui viennent : je décroche le clavier, je déserte le clapier pour un repos (pas forcément mérité, qui sait ?). Mais je reviens à la rentrée, gonflée à bloc, avec (je l’espère !!!) quelques nouveautés à présenter.

Et oui ! Entre repos et dodo, entre sirotage et ventripotage, il me faudra écrire, et dire, et rire…

Bonnes woahcances à ceux qui les commencent !

Et bon courage à ceux qui ont déjà repris !!!

h1

Bienvenue sur ce blog dédié au théâtre.

mars 26, 2009

Si, comme moi, vous appréciez le théâtre, en particulier le boulevard et les pièces comiques, vous trouverez sur ce blog (en page « cétéKe »), différentes pièces de théâtre comiques, que ce soit du théâtre adulte, du théâtre jeunes ou du théâtre enfants, qui ont déjà été jouées par une troupe de théâtre amateur.

Il est parfois difficile, surtout pour un spectacle amateur, selon la distribution dont la troupe dispose, de trouver un texte de théâtre adéquat. J’espère vous offrir un choix supplémentaire.

Bonne découverte !

oOo

Pourquoi traKentroK ?

Parce qu’avec une vingtaine de textes de théâtre en ligne, je pratique le troc de trac !