h1

Je T cherchée (23)

décembre 23, 2010

La maternité prend parfois l’apparence d’une étrange blessure dont, personnellement, je ne me remets que douloureusement. J’ai toujours eu le sentiment de faire au mieux pour mes enfants, du moins d’essayer. Nathan et Eden se sont  montrés d’emblée  très différents, excepté dans la volonté farouche qu’ils mettaient à gagner indépendance et autonomie. En effet, Eden, plus ouverte et sentimentale, a mis autant d’ardeur à quitter la maison que Nathan plus secret, voire parfois presque hostile. De là à voir un rapport de cause à effet avec la mère que j’ai été pour eux… Avec le recul, j’ai nettement pris conscience de l’extrême exigence que j’avais souvent envers eux. Et je comprends que j’ai toujours été mère de tête plus que de cœur. J’aime mes enfants, mais j’ai continuellement eu besoin d’intellectualiser nos relations, qu’elles soient câlines ou distantes, complices ou conflictuelles.

Sonia avait une conception du rôle de mère qui me semblait beaucoup plus nature et saine : une conclusion que j’étais bien loin d’envisager ce fameux jour où elle m’avait plantée au beau milieu d’un magasin de laine avec Zoé, sa petite fille de huit mois.

•••

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :