h1

Je t’ai cherchée (7)

septembre 30, 2009

Il était responsable et posé. Il parlait d’égal à égal avec ses professeurs, abordait l’état d’adulte avec une tranquille audace, prévoyait métier, maison, marmots pour son avenir. Il avait beaucoup de charme et une compassion contagieuse pour l’humanité toute entière. Je fus irrémédiablement séduite. Il fut embauché dans l’entreprise familiale et rapidement pressenti comme un successeur potentiel, ni ma soeur, ni moi n’ayant même envisagé cette voie. À bien y réfléchir, mes parents ne nous avaient pas élevées dans cet objectif, certainement entravés par une société encore trop machiste : on dit “de père en fils”, rarement “de père en fille”. Dany était arrivé à point nommé. Il était le fils que mes parents auraient rêvé d’avoir. Il reprit l’activité en créant une société et la développait, en même temps qu’un ulcère. Dans l’ensemble, je dois dire qu’il a plutôt bien réussi, excepté pour l’ulcère. Encore que d’un point de vue médical…

Après mon année dépressive, Dany qui travaillait et gagnait de quoi nous faire vivre, me proposa d’abandonner l’économie et de suivre des cours aux Beaux Arts. J’ai alors préparé le concours d’entrée et nous avons profité de cette année pour nous marier, nous installer et avoir un bébé. Nathan est né à six jours des épreuves. Malgré des montées de lait intempestives et un tube de superglue hystérique qui m’explosa dans la main, j’ai été acceptée à l’Institut d’Arts Visuels local. J’ai adoré les cours et l’ambiance. Mais le diplôme que j’ai obtenu, après trois ans d’études, ne m’a pas dotée des bases indispensables pour chercher une place en infographie, secteur prometteur et vers lequel je me sentais quelques affinités. Cette matière, un peu trop virtuelle peut-être pour une école qui prétendait permettre à chacun d’affirmer « sa patte », n’y était enseignée que très superficiellement et c’est en effectuant une formation de quelques mois que j’ai comblé une lacune fâcheuse dans un monde de plus en plus informatisé. J’ai été, ensuite, très vite embauchée dans une imprimerie.

Et voilà que j’avais, enfin, trouvé ma voie…

•••

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :